lundi 21 mars

...

Il avance sur mon fil, funambule aux yeux clairs. C'est un ange et il ne le sait pas. Un ange dans un corps d'homme.De l'ange, il a la puissance -quand il bat des plumes, ça tourbillonne dans mon vent, ça bourrasque dans mes rêves.De l'homme -homme en bouton, homme déjà- il a la présence charnelle. Quand il lève les yeux sur moi, la femme-chenille en dedans se débat. Un corps qui se laisserait tracer du bout du doigt, une terre de promesses. Un regard posé, plus de promesses encore. Des possibles à encourager. Il y a un ange à ma... [Lire la suite]
Posté par ZeFrog à 23:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

samedi 19 mars

°°°

Ca commence comme ça, par un flux sanguin, épais, au creux de ton ventre, qui bat. Un pouls indépendant qui pulse lentement, puis moins. Au loin, des sirènes. Et leurs chants. Des promesses... Et le flux qui monte et qui grimpe et se joue de toi. Joue avec toi. Des marées douces amères qui viennent te lécher les babines, au bord du rêve...
Posté par ZeFrog à 22:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
lundi 14 mars

moiZelle

La moizelle a le cœur suspendu à un fil qui fait balancier. Un coup ça s'emballe, un coup ça se remballe. La demoiselle papillon a la voltige au creux de l'âme. Il est minuit moins une sur sa fréquence, ses ascenseurs ne se cassent plus la gueule. Il fait clair de lune et même les nuages sont jolis. Elle a convoqué en son épicentre des forces obscures dont elle n'a plus peur. Dont elle ne veut plus avoir peur.
Posté par ZeFrog à 01:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 02 mars

viEille

De petite fille elle est devenue Vieille, simplement vieille. Elle ne se souvient pas avoir été femme. Ou alors une heure ou deux, il y a longtemps. Elle baisse le rideau sur la peau de son ventre plissé.
Posté par ZeFrog à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 02 mars

mArceline

Marceline a la peau grise et craquelée. Elle promène son doigt sur les fleurs fânées du tissu de son canapé. En face, au-dessus de la cheminée qui ne crépite plus, le miroir poussiéreux lui retourne une image surannée des années enchainées. Elle a un médaillon, de la verveine et de la sauge. Elle a des draps bleu foncé froissés la nuit. Nue dans son lit, elle a attendu soixante secondes puis soixante minutes, soixante heures, soixante éternités. Elle a tourné soixante fois soixante pages. Elle a remonté les marches à cloche-pied. A... [Lire la suite]
Posté par ZeFrog à 00:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :